Taste of Paris 2016 – Festival des chefs

Je vous emmène avec nous pour une petite balade gastronomique que nous avons fait au Grand Palais à Paris pour le Taste of Paris.

Le rendez vous des gourmets et des gourmands se fait sous la gigantesque verrière pour cette deuxième édition du Taste of Paris, et pour mon plus grand bonheur nous avons pu y aller !

On a pu découvrir, savourer, goûter et rencontrer les plus grands noms du guide michelin ainsi que les nouvelles marques food grimpantes du moments comme SAUMON SALMA, MIEL HONLY, YUMI, KALIOS, LE PETIT BALLON et j’en passe…

Au programme il y avait 17 chefs, 112 exposants, 20 cours de cuisine et 27 masterclass, de quoi faire plaisir au plus grand nombre.

tasteofparis

Quel Budget ?

Une soirée pour tout goûter n’a pas suffit, mais ce n’est pas seulement le temps qu’il nous a manqué mais aussi l’argent car, oui les tarifs sont bas pour tester des plats cultes (entre 6€ et 12€) mais les portions sont miniatures alors il faudrait 4 portions du même plat pour vraiment se faire plaisir et là, ça grimpe niveau budget. Bref, ce fut quand même un régal et un immense plaisir pour nous de goûter au total 6 plats différents avec 35€ de crédits (fois deux) à dépenser.

Qu’avons nous dégusté ?

Nous avons choisi (plus ou moins car l’affluence ne nous a pas permis d’aller à tous les comptoir) 3 chefs : Kei KOBAYASHI – Restaurant Kei*, Stéphanie LE QUELLEC – Restaurant La Seine au Prince de Galles* et Nicolas BEAUMANN – Maison Rostang**

Les plus belles découvertes ont été les plats du Restaurant Kei avec un raviolis au homard au saveurs asiatiques et le plat signature : Gnocchi aux truffes, jambon ibérique avec une sauce à tomber. On sent bien la double culture culinaire du chef Franco-Japonaise.

Pour le breuvage nous sommes allés chez Le Petit Ballon qui nous a servi un Natana 2013 (rouge, Afrique du Sud) et un Château Hostens-Picant Cuvée des Demoiselles 2013 (blanc, Bordeaux).

Kei

Chez Stéphanie LEQUELLEC nous avons dépensé beaucoup de crédits en goûtant presque à tout :

Le crabe royal en fines raviolis, vanille, sarrasin.

L’oeuf de poulette des fermes d’Ile de France, jaune tiède acidulé, topinambour, truffe noire.

La gavotte croustillante, chocolat grand cru vénézuélien, sorbet sésame blanc torréfié.

 

Pour finir à la Maison Rostang avec une saint-jacques rôtie, endives caramélisées et crème de châtaignes.

st jacques

Evidemment j’ai tout aimé !

Peut être irions nous pour une belle occasion chez l’un d’eux afin d’en prendre pleins les papilles, car je l’avoue cette soirée a eu un goût de peu pour nous …

Saviez vous que Paris est la première ville occidentale en nombre de chefs étoilés ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s